Construction des réseaux d’Adduction d’Eau Potable (AEP) et ouvrages

Construction des réseaux d’Adduction d’Eau Potable (AEP) et ouvrages

Les travaux ont porté, d’une manière générale, sur :

  • l’ouverture de tranchées et la pose de conduites en fonte (25 km pour Kiffa I), PVC (90 km à Kiffa II) ou en PEHD, de différents diamètres et de leurs accessoires ;
  • la construction de châteaux d’eau de 30 à 60 m³ dans les PRS I, II et III ; de 500 m ³ à Sélibaby et de 1 200 m³ à Kiffa II et à des hauteurs atteignant, parfois, 20 m ;
  • Les châteaux d’eau dont le volume est inférieur ou égal à 30m3 reposent généralement sur des fondations constituées de semelles et poteaux ; des entretoises étant prévues tous les 3 mètres.
  • Par contre pour les châteaux d’eau de volume supérieur à 30m3, les cuves reposent souvent sur des voiles en béton armé sous forme de demi-lunes ancrés dans des radiers en BA, ce quelque soit la portance du sol de fondation ; ces voiles sont reliés, tous les trois mètres, par une entretoise en béton armé.
  • A la fin des travaux, les châteaux d’eau et réservoirs sont soumis à des essais d’étanchéité jusqu’à la satisfaction totale du client.
  • la construction de réservoirs au sol de diverses contenances notamment 100 m³ à Kiffa II ; 500 m³ à Nouakchott.
  • la construction de différents autres types d’ouvrages tels que : regards, bornes-fontaines, puisards pour la collecte des eaux perdues, abreuvoirs, …etc ;
  • le raccordement des ouvrages aux réseaux ;
  • la désinfection de la totalité des conduites à l’aide de l’hypochlorite de calcium ; les eaux de désinfection devant s’évacuer sans danger aucun pour les tiers.
  • la mise en service des installations en procédant aux essais partiels de fonctionnement suivants :

- le fonctionnement des pompes de forages, pour plusieurs débits, à la hauteur de refoulement prévue et la mesure de la consommation en énergie électrique correspondante ;

- le fonctionnement des groupes électrogènes ;

- les appareils de commande et de mesure ;

- les dispositifs anti-béliers ;

- la tuyauterie et la robinetterie des réservoirs, réservoirs surélevés des stations de captage de refoulement ;

- le fonctionnement du réseau : vannes, ventouses, clapets, vidanges, bornes-fontaines etc… ;

- la vérification des schémas électriques et du matériel par rapport aux prescriptions demandées ;

- tous matériels et installations auxiliaires (installation sanitaire, installation électrique, équipement de levage, outils, portes, fenêtres, etc) ;